Back to top

Le monde funéraire et religieux des ibères

Sala V
Les Ibères incinéraient leurs morts sur des bûchers, déposant une partie des cendres et des os brûlés dans une urne, à côté du mobilier, constitué d’objets personnels ou d’offrandes familiales et amicales. À certaines occasions, on organisait des banquets funéraires et les restes du repas ou les récipients utilisés étaient également déposés autour de la tombe. Il y avait plusieurs types de tombes : du simple trou creusé dans la terre au tumulus, pilier-stèle ou monument turriforme. Elles pouvaient être aussi signalées par des stèles funéraires représentant des personnes de rang telles que des hommes armés ou des femmes portant des bijoux. La première partie de la salle exhibe des enterrements d’enfants trouvés dans les villages édetans, les magnifiques sculptures de la nécropole du Coral de Saus (Mogente) et la stèle de Ares de Maestre, ainsi qu’une partie des armes les plus emblématiques du guerrier ibère, provenant des nécropoles de Las Peñas (Zarra) et de la Casa del Monte (Valdeganga, Albacete). La seconde partie montre, d’un côté, des terres cuites utilisées dans les cultes aux ancêtres à caractère domestique et, de l’autre, des ex-voto en bronze et de la vaisselle déposés lors des rituels en grotte-sanctuaire.

Vitrines

Back to top