Back to top

Le monde funéraire

Sala XIII
C'est au travers de rites funéraires que les Romains exprimaient leur crainte de l'au-delà. On célébrait des veillées, des marches funèbres, des banquets, des musiques et des danses pendant plusieurs jours. Le défunt était généralement enterré avec un mobilier et des offrandes qui pouvaient inclure des aliments, des onguents, des objets en céramique et en verre, des parures individuelles et une monnaie dans la bouche en guise de paiement du passage dans l’autre vie. Les Romains pratiquèrent aussi bien la crémation que l’inhumation, et leurs cimetières étaient situés de préférence à côté des voies d’accès aux villes. Les crémations étaient déposées dans des urnes et les inhumations dans une simple fosse, des tombes à tuiles, des amphores, des sarcophages en bois, en pierre ou en plomb, ou dans des monuments funéraires. Les sépulcres étaient individuels ou familiaux et pouvaient porter des inscriptions évoquant les défunts.

Vitrines

Back to top